Ecriture·Les Sombres Songes·Nouvelles

U N W A N T E D

U N W A N T E D

Je le sais déjà,

Et ceci n’est pas un secret pour personne.

Je n’ai jamais été désiré.

Dans cette grande maison,

Il y a de la place pour tant de chose.

Des meubles luxueux,

Des tableaux à prix d’or.

Mais aucunement pour moi.

Je suis arrivé par hasard,

Dans cette famille de renom,

Ou avoir un hérité était une obligation.

Il n’y avait aucunement de la place,

Pour ne serait-ce qu’un peu d’affection.

Ici seul la solitude et la souffrance,

M’accompagne dans mes longues nuits de cauchemars.

Et j’envie ses enfants heureux,

Aux parents aimant,

Et à la vie semblant plus ensoleillée.

j’aurais tout donné,

Pour avoir la possibilité de faire une valise à la hâte.

De pouvoir claquer cette porte,

Et prendre mon envol.

Aller haut, très haut.

M’approcher du soleil et de sa chaleur,

Quitter une bonne fois pour toute,

Ce cocon familial vide de tout.

Et rêver,

D’une petite sœur à qui je tiendrais la main.

Et rêver,

D’un père avec qui je jouerais au foot.

Et espérer…

D’avoir une mère qui me borderait la nuit.

Mais je suis coincé ici,

Entre cette réalité et ces sombres songes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s