Boîte à livre·Ecriture·Non classé

[Boîte à livres #6] No Pasaran, le jeu

Bonjour ! Comment allez vous ? Aujourd’hui, je vais vous parler du premier livre d’une trilogie que j’ai découverte au lycée grâce à une amie : No Pasaran, le jeu.


Un magasin spécialisé, une caverne d’Ali Baba pour fanatiques de simulation sur petit écran. Mais le marchand, un vieil homme, remarque sur la poitrine d’Andreas un insigne auquel ses camarades n’avaient pas accordé d’attention. Il murmure « Ça ne finira jamais… » et leur donne un jeu. En leur ordonnant d’y jouer. Un jeu « d’enfer ». Quand le virtuel rejoint le réel, quand le passé pare l’actualité d’un désagréable air de déjà vu, le frisson n’est pas loin.



No pasaran, le jeu est le premier livre d’une trilogie écrite par Christian Lehmaan et publiée en 1996. Il faut savoir que le livre fut adapté d’une BD portant le même nom. N’ayant pas lut cette dernière, je ne ferais donc aucune comparaison entre les deux.

Concernant donc le livre, j’ai de suite accroché à ce dernier malgré sa première de couverture… Disons le : Hideuse. J’ai eu beaucoup de mal à le lâcher quand je devais aller en cours, lisant parfois caché.

Nous suivons l’histoire de trois amis dont tout les oppose à part leur passion pour les jeux vidéos. Comme expliqué dans le résumé, ils vont être en possession d’un jeu vidéo qui sera plus que réaliste.

En lisant chaque passage, je me suis amenée à dire que les trois garçons voyageaient littéralement dans le temps. Chose qui se confirme en voyant que leurs actes ont des conséquences sur leur présent mais aussi sur eux-mêmes.

De plus, l’histoire n’est pas centrée sur les trois personnages principaux, mais aussi sur ceux secondaires qui ont une chose à raconter, ancrant plus cette idée de virtuel (désigné par le groupe d’ami) et de réalité (leurs proches) qui se mêlent pour au final être difficile à cerner (c’est ce que j’interprète en tous cas). De plus, on s’attache aussi à eux, tout comme aux personnages principaux !

Ce livre a toutes les qualités pour que je l’idolâtre au même titre que Dishonored. Entre Histoire et Science Fiction (et surtout voyage dans le temps PUTAIN) je ne peux qu’adhérer à ce génie ! De plus, Christian possède une manière d’écrire qui est pour moi sublime ! On arrive sans mal à se reconstituer la scène et à ressentir les émotions présentes.

Au fil de la lecture, on se rend compte aussi que rien n’est un hasard, que tout était écrit depuis le début. On le remarque peu à peu dans le premier livre qui pose les bases, mais aussi avec le deuxième et pour finir sur le dernier qui conclu cette folle aventure. Nous prenons aussi conscience d’une chose : l’Histoire se répète indéfiniment, sommes-nous donc condamnés à revivre nos erreurs passées ?

Et vous ? Quel livre mettez vous dans cette boîte ? Merci de m’avoir lue, n’oubliez pas de commenter, de liker et de partager.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s